Le songe

Conservatoire National d'Art Dramatique de Paris

Scénographie

 

        « Chaque ville dissimule une cour sexuelle terrifiante dont les humains ne peuvent jamais venir à bout. Au cœur de chaque ville du monde on trouve un quartier en feu. Un West point sexuel, tyrannique, incompréhensible, effrayant, nocturne, surexcité régit les comportements humains en deçà de la vie policée, envieuse, diurne, laborieuse, mécontente, fatiguée, amère. […]

Il y a deux cités. Il y a une cité divine et violente derrière la cité humaine, et qui hante toutes les vies, et qui a les traits de l’animalité, qui est toujours nue : le monde utérin. Sombre, jaillissant, originaire, sexuel. Il y a une cité sous le monde. Vieille cité des mangés, des disparus, des morts, des enfants, des absents. Vieille forêt. Nature. »

Pascal Quignard, 
La nuit sexuelle

"Le Songe d'une nuit d'été",

William Shakespeare :Texte

Camille Bernon et Simon Bourgade : Mise en scène

Mathilde Hug : Dramaturgie
Harrison Arevalo, Nacima Bekhtaoui : Avec

Laure Berend-Sagols, Camille Bernon, Simon Bourgade, Valentine Catzéflis, Marceau Deschamps-Segura, Baptiste Drouillac, Antoine Joly, Jean-Baptiste Lafarge, Marie, Blandine Madec, Makita Samba, Antoine Sarrazin, Marie Sergeant, Alyzée Soudet, Arthur Verret

Julie Mahieu, : Scénographie

Benjamin Gabrié et Lélia Demoisy

Coralie Pacreau et Lauriano De La Rosa : Lumières
Vassili Bertrand : Son

Camille Aït Allouache : Costumes
Lélia Demoisy : Photographie